Je continue ici mon petit racontage de life concernant les différences corses/"français"...

Un truc qui nous a toujours étonné, l'Homme et moi, c'est le comportement des continentaux face au tram. Losqu'un tram arrive à un arrêt, vous pouvez observer avec amusement et perplexité un bien étrange ballet : de toutes part, les gens se mettent à courir à toute vitesse pour avoir une chance d'attraper ce fameux tram. Et ça fait voler les sacs, et ça tire les gosses par le bras, et sa se prend les portes automatiques dans les épaules... Je précise quand même qu'il y a en général un tram toutes des 3 à 5 minutes.
De même, si un tram est archi-plein, que plus ben c'est des légumes sous-vide, et ben le français va quand même tout faire pour se faufiler, aucune pitié pour les autres voyageurs déjà au bord de la syncope...
J'avoue que j'ai du mal à comprendre se phénomène, mais bon, les gens doivent être ultra pressé pour vouloir grapiller la moindre petite minute ainsi... (j'entend déjà les mesqui répliquer que c'est ma fainéantise corse qui me fait parler... ben en tout cas, la feignasse, elle attend le suivant et elle a un siège pour elle toute seule...)
tram
lé pas beau notre tram flower poxer ?

Dans un tout autre registre, un truc qui frappe aux yeux ici, c'est la méfiance des gens en général... J'ai déjà parlé de l'insécurité, je n'y reviens pas... Mais par exemple à la fac, ben on a remarqué un étrange climat... Impossible de se faire prêter les cours par exemple. Biensûr, il y a des exceptions, mais le plus souvent, on vous sort des excuses fallacieuses pour éviter l'épreuve ultime, oh my god, de se retrouver deux jours sans les précieux cours... Pourtant, même en prépa avec le climat un peu compétitif qui y régnait, j'ai jamais eu le moindre problème pour me faire passer les cours que je séchais... C' est comme ça, ici, il faut gagner la confiance des gens.
De même pour se faire des amis, c'est beaucoup plus difficile... Bon, j'avoue, je suis particulièrement associale, si on ne vient pas vers moi, je n'ai pas tendance à me bouger. Donc c'est un peu ma aute si je n'ai aucune vie sociale, ou presque pas. C'est vrai aussi que dans une classe de 70, c'est plus difficile... Mais quand même. En Corse, il y a une espèce d'habitude, qui personnellement me gonflait énormément, de vouloir toujours avoir l'air super populaire. Comment cela se traduisait-il ? Et bien par exemple, si on vous présente quelqu'un, mais que du reste, vous ne sympatisez pas spécialement avec cette personne, ben malgré tout, la prochaine fois que vous la croiserez sur le cours Napoleon, elle vous claquera la bise. Certes, c'est pas un signe d'amitié, bien sûr, y a de fortes chances que ça soit uniquement pour donner l'impression qu'on connapit plein de monde, Ajaccio, ville d'apparence...mais c'est quand même assez sympathique. Plus en tout cas que de ne croiser que des regards froids et désintéressés... Que dire encore des fameux "frate" bastiais ! A Bastia, c'est simple, on est tous frères, du moins en apparence. Je trouvais ça insupportable d'hypocrisie...mais voyez-vous cela me manque, un peu de chaleur humaine !

Toujours un peu dans le même domaine, le comportement au bar. En Corse, lorsqu'une fille boit un coup avec un mec, généralement elle ne paiera pas. Cela peut paraître très retrograde, et ça l'est sûrement, mais c'est comme ça, le garçon Corse ne fait pas payer la fille.Un peu macho, sans doute, mais franchement, moi j'apprécie que la galanterie ne se perde pas totalement. ça veut pas dire que les filles sont moins libre qu'ailleurs, c'est simplement un habitude, un petit reste d'antan... De même, au bar ou au resto, c'est chacun qui paye à tour de rôle en général, mais sans faire les comptes, c'est juste un geste machinal. Alors c'est vrai, pour être totalement honnête, y a aussi peut-être parfois toujours cette espèce de volonté d'en mettre plein la vue, l'argent a beaucoup d'importance pour une certaine jeunesse corse... Mais ça se fait aussi chez les "vieux", j'ai vu fréquemment mon père le faire, même si nous ne roulons pas sur l'or non plus...  Peut-être parcequ'on Corse, l'amitié tient une place particulière, l'ami fait presque partie de la famille.
Ici, c'est juste chacun sa part. C'est vrai qu'en tant qu'étudiants, on n'est pas vraiment dans l'abondance, mais bon... c'est peut-être juste un peu moins convivial...

Ce qui semble aussi très différent bizarrement, c'est l'humour. Souvent, lorsqu'on lâche une "feinte", ben ici ils ne comprennent pas que c'est de l'humour, ils nous prennent au sérieux. Ce qui peut provoquer des situations plutôt délicates... Je pensais pas qu'il y avait de grandes différences à ce niveau là, mais pourtant oui. Je pense que l'hmour corse se rapproche plus de l'humour anglais en fait, plutôt pince sans rire...

humour

Enfin, je terminerai là dessus pour ce soir, comparaison de l'alcoolisme corse et de l'alcoolisme français...
Bon, en fait, juste un truc qui m'a frappé, c'est le comportement vis-à-vis de l'alcool. Ici, tout le monde boit de la bière ! c'est juste incroyable ! La première fois que nous avons été invités à une soiré, nous avons amené une bouteille de vodka, avec du jus d'orange et du sirop de fraise, vodka sunrise, comme à la maison quoi ! Ben elle a pas été ouverte ! ils se sont tous bourré la gueule à la bière !
Incroyable non ?

tequila_sunriseVS Heineken_Beer