Aujourd’hui, je vais parler de N. Sarkozy. Pas de politique, puisque après tout, ce débat est vain, chacun ses idées, personne n’en changera…

Non je vais m’attarder sur quelques aspects du personnage, en particulier son aversion pour tout ce qui est un temps soit peu culturel, personne n’est parfait, surtout pas lui. Son dernier cheval de bataille semble être la mise au trou de La Princesse de Clèves. Aaaah la Princesse de Clèves… je me souviens l’avoir étudié en lettres sup, j’avoue que ça m’avait pas branché des masses. Cependant, ce qu’on ne peut nier, c’est que ce roman est LE premier vrai roman français. C’est l’ancêtre de Stendhal, que je n’aime pas du tout non plus par ailleurs… Oui mais voilà, la Princesse de Clèves, c’est pas in. C’est pas tendance. Pas assez d’images sans doute. Alors, au placard Mme de La Fayette ! vous avez inventé le roman français, on s’en fiche, qui se préoccupe de la culture de nos jours ! On sait le mépris de Monsieur N. face à la culture littéraire. On l’a bien vu avec la réforme des universités, qui si elle ne conduit pas à la ruine des filières littéraires, je veux bien vous montrer mes fesses, et ses nombreuses déclarations qui lui ont été inspirés, sans le moindre doute, par l’essence de la pensée aristotélicienne…

cl_ves

"Vous avez le droit de faire de la littérature ancienne, mais le contribuable n’a pas forcément à payer vos études de littérature ancienne. Les universités auront davantage d’argent pour créer des filières dans l’informatique, dans les sciences économiques" (littérature ancienne pour N. Sarkozy : avant 1970)

Mes futurs enfants que je n’aurai jamais, voilà la société que l’on vous fabrique en ce moment même :

Adieu Hugo, aux chiottes Verlaine, du balai Balzac ! La France nouvelle est née, qui n’a plus besoin de vous. Bienvenue TF1, Jean-Pierre pernault le roi de l’info, Confessions intimes et Flavie Flament ! Bienvenue à Cauet et Fogiel, nos nouveaux intellectuels ! Adieu le grec ancien, sooooo has been !!! Adieu Platon, Monsieur N. ne t’as visiblement pas lu…

sarkozy_fait_un_doigt_aux_etudiants

Dans ce futur aseptisé, où la science et l’économie auront le monopole de la pensée, le futur Pollack s’appellera Steevy Boulay. Gynéco sera ton Gide et Faudel ton Stendhal. Ton orthographe sera sms et ta syntaxe msn. Ta culture sera initiale, ton maître à penser Karl, nom : Lagerfeld.

Au pays des ray-ban, les illettrés sont les rois. Et toi mon petit Nicolas, nom : Sarkozy, tu peux être fier de toi : t’es le roi des rois.