Ce soir j’ai regardé l’émission de Fogiel, où il y avait au programme l’éternel sujet : corrida, art ou boucherie…
Bon. Je ne suis pas vraiment fana de corrida, par contre, mon père en est absolument dingue…
Je ne vais pas vraiment entrer dans le débat totalement vain, comme tous les débats de ce type : la chasse, bien ou pas bien ? la viande, caca ou bon ? Sarko, connard ou connard ?

corrida_6

Mais par contre je ne peux m’empêcher de noter les arguments parfaitement débile de l’anti-corrida invité sur le plateau. « pensez à ce pauvre taureau pathétique, seul dans son arène »… Anthropomorphisme. Prêter des sentiments humains à un animal, éternel argument de ce genre de groupe et des végétariens. Non, je n’aimerais pas être dans l’arène et me faire piquer…mais pour autant, je n’aimerais pas non plus brouter des mauvaises herbes et ruminer dans un prés en regardant passer les trains. Après chacun son truc.
Tout ça pour dire qu’il faut arrêter les comparaisons foireuses, ou alors faut aussi les faire dans l’autre sens : arrêtons de manger ces pauvres poulets industriels cloîtrés et entassés qui ne voit pas la lumière du jour. Certes je n’aimerais pas. Mais je n’aimerais pas non plus bouffer des vers sur un tas de fumier. Et je pense que le poulet n’aimerais pas attendre 7h dans un couloir froid à même le sol pour passer un oral d’histoire moderne. Chacun sa merde. (à quand les poulets formant le front de libération des pauvres étudiants victimes d’une organisation de merde ?)

Oui, le taureau meurt à la fin. Cependant, quand vous achetez un steack charal, je vous signale au passage que le bœuf que vous mangez est MORT !
Pauvre taureau, seul face à son bourreau. Mouais. 500 à 600 kg la victime quand même. Je sais pas si vous avez déjà été face à un taureau, c’est mon cas (je suis une fille de la campagne, et ouais mon pote !), c’est loin d’être un agneau quoi. Donc le combat reste assez loyal quand même, contre un homme de quoi, 80 kg ? armés de piques, certes. Mais le taureau a des cornes. Et il s’en sert croyez-moi, certaines photos sont horribles.

corrida

 

Ok, je ne me suis jamais vraiment intéressée à ce spectacle, c’est vrai que c’est violent. La vie est violente. La boxe, c’est violent, le karaté c’est violent, le foot c’est violent. Même la danse c’est violent. Etre une danseuse de haut niveau (pas mon cas je vous rassure), c’est extrêmement violent, c’est une torture pour le corps, c’est difficile pour le mental aussi. Mais de là naît la beauté la plus parfaite. Et la corrida peut aussi être assimilée à un ballet. Il y a une grâce, une métaphore de la vie et de la mort, une espèce d’émotion ancestrale, un poids de l’histoire. Enfin moi j’imagine qu’on doit ressentir ça. Je n’ai vu que des videos et des photos.

corrida20b

Ce qui me frappe dans tout ça, c’est cette espèce de volonté d’uniformisation, de gommage des moindres particularismes, des cultures. Car oui, désolé, cela fait partie de la culture, n’en déplaise à certains, comme le fait de ne RIEN aimer fait partie de la culture parisienne.
Tous les particularismes, toutes les traditions sont en train d’être effacées, merci la mondialisation, pour des espèces de prétextes bien-pensants et hypocrites… au final, qu’est-ce qu’on veut ? qu’on lise tous les même chose, qu’on regarde tous jean-pierre pernault, qu’on vote tous pour Sarkozy ?

corrida_valence

 

De toutes façons, c’est historique, la France comme tant d’autres pays c’est appuyée sur la « francisation » pour unifier le peuple : imposition du français au détriment des dialectes, diffusion d’une culture et d’une histoire partiale… résultat : les particularismes n’ont jamais été plus revendiqués, normal quand on cherche à asphyxier une culture. Résultat : communautarisme pour se défendre face à ça.

Et puis arrêtons aussi de prendre tous les gens pour des cons comme ça, c'est très très condescendant de considérer que tous les spectateurs de la corrida sont des bêtes sans coeurs, des brutes assoiffées de sang...

Parisianisme, quand tu nous tiens...